Présentation

La protection du lit, les draps et linge de toilette jetables sont dédiés à toutes sortes de locations courts, moyens et longs séjours afin d’apporter l’hygiène nécessaire et indispensable aux utilisateurs et personnels de service hôtellier.

La gestion facilitée du linge permet une prestation complète de fin de séjour en un seul temps sans transport de linge sale.
Léger et facile à mettre en place, il permet de présenter un linge neuf à chaque nouvel arrivant.
Les kits literie peuvent toujours dépanner en cas d’oubli de draps des locataires ou remplacer des draps tachés durant le séjour.

Concernant l’environnement, les villes à fort potentiel touristique sont confrontées à une pollution aggravée des eaux lors des saisons touristiques en bord de mer en été et l’hiver en montagne. Le linge jetable apporte une solution simple et efficace tout en étant recyclable ou biodégradable selon la gamme de textile utilisée.                       

Chambre d'hôtel

Gamme de linge jetable et durée d'utilisation

ECONOMIQUE : Pour les courts séjours, durée de 1 jour à 2 jours. Rencontres sportives, rencontres étudiants, événementiels…

CONFORT : Linge doux, souple et résistant, pour les séjours d’une durée de vie de 1 à 2 semaines, toutes les locations saisonnières..

EXCELLENCE : High Tech du linge de lit jetable à base de fibres végétales, durée de vie de 1 à 3 semaines. Utilisation pour l’hôtellerie, les villas, le nautisme, les particuliers… Biodégradable, il disparait dans la terre sous 60 jours selon les conditions requises.

La protection du lit

PROTECTION DU LIT : Rénove-matelas et rénove-oreiller microrespirants, ils sont la base de l’hygiène de la literie.

KITS DE PROTECTION PLATEAU : Alèse plateau + protège-oreiller – gamme confort en PPSB 40g et gamme imperméable.

KITS DE PROTECTION HOUSSE : Alèse housse + protège-oreiller – gamme confort en PPSB 40g et gamme imperméable.

Les kits literie

KIT LITERIE JETABLE : Drap housse + drap plat + taie d’oreiller – gammes économique, confort et excellence.

KIT HOUSSE DE COUETTE JETABLE : Drap housse + housse de couette + taie d’oreiller – gammes économique et confort.

Le linge de toilette premium

Draps de bain, serviettes de toilette et tapis de bain.
Gamme biodégradable à base de fibres de bambou.
Linge de toilette vendu au détail.

Les avantages du linge jetable

HYGIENIQUE : Antiallergique et anti-acariens, il génère peu de poussière. Chaque article est emballé individuellement.

PRATIQUE : Très léger, il se manipule facilement. Logistique facile pour toute sorte de locations.

ECONOMIQUE : Stockage compact, comptage facile, coût global du linge réduit

L'élimination du linge jetable

TRI CONTENEURS JAUNES : Textile 100% recyclable. Le linge est réutilisé pour la fabrication de nouveaux produits. 

TRI BIODÉGRADABLE : Tri ménager, enfouissable ou compostable pour une dégradation du produit en 60 jours.

TRI INCINÉRABLE : 100% utilisé pour la valorisation énergétique avec peu de dégagement de CO².

Information à propos de l'impact de la lessive sur notre environnement

Selon le Planetoscope, on fait plus de 20 millions de lessives par jour en France, soit 7,3 milliards de lessives par an. Rien qu’en Europe, on produit plus de 3 millions de tonnes de détergents à lessive par an.
La majorité de ces ingrédients n’est pas ou peu biodégradable, ils s’accumulent dans les eaux de surface, le sol, et même dans les organismes vivants (poissons…êtres humains).
Le problème c’est qu’une fois dans la nature, il est impossible de s’en débarrasser. D’où la nécessité de limiter un maximum leur usage.

  • Agents tensioactifs : ce sont les successeurs du bon vieux savon, plus efficaces, mais aussi plus polluants. Certains, comme le LAS, sont très toxiques pour la vie aquatique. L’emploi de LAS est d’ailleurs interdit en Suède.
  • Agents de blanchiment : on utilise généralement deux produits pour obtenir l’effet blanchissant, percarbonate, non nocif, et le perborate, qui lui, est nocif pour l’environnement.
  • Polymère anti-redéposition : pour éviter que les saletés dissoutes dans l’eau ne se redéposent ensuite sur le linge, entraînant une couleur grise, les fabricants utilisent des agents anti-redéposition, tels que CMC (Carboxyméthylcellulose). Cette substance est parfois considérée comme non-écologique, mais dans une moindre mesure que les autres ingrédients.
  • Adoucissants et agents complexes : leur but est d’adoucir l’eau pour augmenter l’efficacité de la lessive. Parmi eux, des substances non biodégradables, présentes dans quelques produits, comme les phosphonates, les polycarboxylates ainsi que l’EDTA. Le NTA, lui, est une substance cancérigène. Une fois rejeté dans un cours d’eau, il risque de se lier aux métaux lourds présents dans la vase, ce qui “libère” ces derniers dans l’eau et leur ouvre les portes de notre chaîne alimentaire.
  • Solvants : il s’agit de substances toxiques telles que les paradichlorbenzène, phénol ou phénols halogènes.
  • Conservateurs : certaines lessives contiennent du formaldéhyde, une substance reconnue cancérigène.
  • Parfums : de nombreux produits contiennent des muscs, fragrances non biodégradables et véritables fléaux car largement utilisées dans l’industrie. D’autant plus inacceptable qu’il existe des solutions de rechange.